Pmette un jour …

Hey les girls

Juste un ptit mot pour vous dire que je pense bien à vous et que je reste pmette dans le cœur 

Exemple ce matin où malgré mon coté asociale je fais l’effort d’entamer la conversation avec une maman de l’école dont le fils a l’air d’être le chouchou de ma merveille. Elle est enceinte aussi, j’apprends qu’on a une quinzaine de jours d’écart de dpa. À la question sur le sexe, elle me répond « un garçon, bah oui, on aurait voulu une fille….  mais bon …. on a pas su faire ! »avec une petite moue. C’est une petite phrase toute bête, anodine, voire « normale » mais dans mon dedans mon cœur a fait un bond ! J’aurai pu lui lancer « on s’en tape non ! C’est dejà merveilleux de réussir à avoir un enfant ! ».

Heureusement ma bonne éducation m’a fait taire, surtout qu’objectivement y’avait rien de choquant mais ce genre de petites phrases me fera toujours tilter. Idem sur ceux qui attendent pour mettre le deuxième en route par rapport au signe astro, pour la rentrée du premier, en fin d’année pour les allocs … Ça me dépassera toujours !!

Publicités

États d’âme d’une maman adoptive enceinte

Hey les girls !

Vous l’aurez compris, ça cogite un peu dans mon cerveau. Rien de bien méchant, juste des pensées, des réflexions bien enfouies qui refont surface.

Mon petit bijou éthiopien va avoir 4 ans la semaine prochaine. Depuis qu’elle est entré dans ma vie et l’a éclairée de son sourire coquin, je suis la plus heureuse des mamans. 

Il y a encore quelques mois, on parlait facilement de son adoption. De sa naissance dans cet autre pays où nous sommes aller la chercher, de ses premiers mois mois à l’orphelinat. Il y a un sujet, un peu plus difficile à évoquer, dont on n’a pas encore franchement parler, celui de sa mère biologique ( et son père bio, mais celui là, tout le monde le zappe souvent !). J’ai beaucoup de respect pour cette femme qui a donné la vie à ma fille et qui l’a soigneusement confiée pour que des parents prennent soin d’elle. Je pense à elle avec bienveillance mais toujours avec tristesse et un peu de douleur aussi, c’est pourquoi, ce thème est caché dans un tout petit petit coin de ma tête et quand je sors le dossier c’est toujours avec une sensation de malaise …

Seulement voilà, il y a une vie qui grandit en moi… il y a une Findusette qui donne des coups, qui réagit à la voix de son papa. Alors pendant quelques heures où le sommeil ne vient pas, je pense à mon aînée, aux coups qu’elle a donnés dans le ventre de sa mère de naissance. Et ça me fait pleurer. Ça me rend jalouse et envieuse. J’aurai tant aimé vivre ça avec elle… Ça grince un peu les rouages de mon cœur de maman. 

Mon petit bijou est ravie d’être grande sœur, elle dévore les livres et imagiers sur la grossesse … Vous voyez où je veux en venir ? Elle attaque les questions plus précises sur les graines, d’où le béée sort etc. Pour le moment, elle ne m’a posé la question « et moi j’étais dans ton ventre ? », mais je l’attends et la redoute. Il a quelques mois, j’aurai eu moins de mal à lui répondre, lui parler de sa mère de naissance, mais là, le fait d’avoir sa sœur qui pousse en moi me rend plus triste de lui dire « non chérie » … 

C’est bizarre l’esprit hein ! Mais le fait de dire à voix haute ou d’écrire ce ressenti m’enlève un peu de poids. Je suis allée voir la psy de la clinique, (je l’avais vu suite à ma FC puis à mes grosses angoisses du début de grossesse), j’y suis allée en pleine forme en demandant un peu ce que j’allais y faire mais dès que j’ai abordé ça, j’ai fondu en larmes … comme quoi …

Bref, j’attends les questions piquantes de mon aînée avant d’attaquer les histoires sur les graines qui en fait ne sont pas celles de papa pour Findusette, pour un peu que je gertrude à 40 ans, le petit troisième me demandera pourquoi il est pas adopté ou issu du don !

Bises les girls 

22 SA – News du Ptit Findus

Hey les girls !

Petit coucou pour vous donner quelques nouvelles au milieu de cette grossesse. Tout se passe bien, je suis enfin plus détendue, rassurée par les mouvements du ptit pingouin.

Je réalise tout doucement, disons que tous les 3-4 jours, y’a ce moment où je bugge un instant en me disant « p*t@in, on va avoir un bébé ! »

Hier a eu lieu l’écho-morpho, forcément le stress était remonté depuis quelques jours. Ptit findus n’était pas coopératif, il a fallu stopper l’écho, marcher 30 minutes et recommencer ! Mais le principal c’est que tout va bien, pas d’anomalies détectées, un beau bébé qui pousse bien. Soulagement et beaucoup de bonheur !

Ptit Findus s’avère être une Findusette 😍 ! Notre merveille qui fetera ses 4 ans dans quelques jours nous a juste dit  » bah, je l’avais dit moi, j’ai toujours raison ! ». Elle est ravie car nous réclamait vraiment une soeur, son papa a juste peur de bouffer de la reine des neiges pendant une demi-décennie encore !  Pour nous, après ce parcours, le plus important c’est bien que ce bébé soit en forme. On est sorti de l’écho, heureux, le fait de connaitre le sexe nous faisant réaliser un peu plus, et on a laché un  » on a réussi » (même si février est encore loin).

Je vous poste ce ptit mot, heureuse mais aussi un peu mal à l’aise, car je sais qu’il y a ces moments où je n’aurai pas pu me réjouir pour une autre. Je me rends d’ailleurs compte que j’ai été une amie nulle pendant les grossesse de mes copines mais je n’étais pas capable de ça, de m’y interesser, de vivre ça à travers elles, et je réalise aussi qu’elles m’ont épargnées même si pour elles, c’était peut-être pas évident. Des copines top quoi ! 

Je pense fort à vous toutes et croise fort fort fort pour les dpo-tiennes. Que votre bonne étoile brille fort ! 

Bises les girls et vive le don !

17 SA- News de l’hyper stressée 

Hey les girls!

Je viens vous raconter les dernières semaines pas très palpitantes mais tranquilles ce qui me va vu le niveau de stress.

Physiquement tout va bien, tout suit son cours, aucune raison de stresser mais, vous l’aurez compris, niveau moral c’est plus difficile, disons que je suis loin de la sérénité ! Cela va mieux depuis une petite semaine car j’ai vu mon Charmant obstétricien (qui n’a rien de charmant, plutôt hautain, pédant, pressé), je lui aurai bien proposé une formation « empathie » mais je me suis sentie si niaise que j’ai pas osé. Pour la petite histoire, il connaît mon parcours ( 3FIV, 6IAD, une adoption, FIVD en sept pour le petit deuxième, FC précoce, TEC +en dec, FC-aspiration avec lui à 9sa puis ce TEC gagnant ), je lui fait part d’emblée de mon stress. Pour faire court, il m’a prise de haut, m’a dit que je devais profiter maintenant, que ce serait bien de voir une psy, m’a fait un examen rapide du col, une echo de 2 minutes « bah tout va bien », et voulait me renvoyer au boulot alors que physiquement (debout à courir ds les couloirs de 7h à 20h) comme moralement (je pleure bcp pour rien, dur d’être disponible pour les autres), je ne le sens pas du tout. Bon il a fini par me prolonger en prenant le temps de taper sur son ordi « ne veut pas travailler » histoire de bien me rabaisser ! Bref, Ptit Findus va bien  et c’est bien le principal !

Du coup, j’ai lâché un peu de pression, avec l’aide de l’acupuncteur, et d’une sage-femme libérale. Elle est cool, m’aide à dédramatiser mes angoisses, du style « j’ai mangé un fromage que j’aurai pas dû chez une collègue, je vais tout faire foirer ! ». Du coup, je me suis autorisée à acheter quelques fringues de grossesse et même, pour le symbole, un petit pyjama fait pour nous :


Avec l’adoption de ma fille, j’avais fait une croix (avec difficulté) sur la grossesse et c’est pas évident de réaliser que cela m’arrive maintenant. Pour le coup je culpabilise de ne pas être sur mon nuage, ….. ouais j’ai un esprit taré ! Heureusement ma famille et mes copines sont hyper compréhensives, ça aide beaucoup ! J’ai hâte de sentir mon Ptit pingouin, je pense que cela me rassura … 

Voilà les news, plein de bonnes ondes pour celles qui attaque le protocole de rentrée et des pensées pour celles en pause obligée ou décidée.

Bises les girls 

Remember ter et fin

Hey les girls, en cette fin août, je viens vous raconter le dernier épisode de l’adoption de notre fille

Il y a 3 ans donc …

2 mois qu’on s’est quittés. Après une phase d’euphorie d’avoir rencontré, admiré, bisouillé notre merveille forcément on compte les jours, les heures, en attendant encore un coup de fil qui nous donne le top départ. ( En adoption, être joignable et avec un bon réseau est capital ! Par exemple chez Ikea ça passe pas !). Il  arrive début août alors qu’on mange chez des amis, et tout le monde verse sa larme …. encore ! On decolle ds 15 jours ! Youpiiii ! Pas de stress cette fois, juste l’excitation !

21 août, après le voyage, on est à l’hôtel à quelques kilomètres. La  nuit est  courte, puis ce sont les retrouvailles. Notre merveille a bien grossi, est en pleine forme et après quelques instants nous lance des éclats de rire avec son unique fossette qui nous a fait rêver ces dernières semaines. On est à 20 dans une toute petite pièce mais les yeux dans les yeux. Le lendemain pas de visite à l’orphelinat, la journée est longue, la tête ailleurs. Le soir, dernière nuit à 2 mais pas trop la tête à batifoler !

24 aout, c’est le grand jour ! En début d’après-midi, on est dans le van, la pression monte, on est tous tendus. A l’orphelinat, elle arrive dans son pyjama violet que j’avais laissé la veille. La nounou me l’a met dans les bras, il y a beaucoup d’émotion chez ces femmes qui ont bercé les premiers mois de ma fille, j’essaie de retenir mes larmes. S’en suit une jolie cérémonie puis on repart, ma merveille blottie contre moi dans la camionnette, elle s’endort sans doute épuisée par tout ça… De retour à l’hôtel, cette petite chose de 9mois et demi, calée au milieu de nous sur ce grand lit … Un de ces moments qui vous chavire le cœur … Après, on a appris d’emblée, à donner le biberon, le petit pot, à changer une couche (grands moments durant les 3 vols pour rentrer), à bercer notre fille.

A l’aéroport, mes parents sont venus nous récupérés pour redescendre en province, et forcément c’est émouvant. Notre fille n’arrête pas de sourire, sur un bord d’autoroute, on fait le premier portrait de famille où elle éclate de rire ! Puis on arrive chez nous, enfin, à 3. Des années que j’attends de gravir cette allée avec un enfant dans mes bras. Bizarrement, moi qui ai peu pleuré durant ces derniers mois, je lâche tout. Des larmes qui sortent de loin et qui sont libératrices de ce poids posé longtemps sur mon cœur.

3 ans, 3 ans que j’ai la chance d’avoir été choisie pour être sa maman ❤️ et que la vue de son unique fossette me fait toujours fondre 

Bises à toutes en cette période de rentrée, rentrée de travail, de projets, de bonnes résolutions, de pma, de démarches-adoption, je vous envoie tout le courage nécessaire pour vous lancer à l’assaut de vos envies

Avis sur le secret du don

Hey les girls

Les jours passants, on commence à croire à cette grossesse même si la détente est encore loin, j’ai beaucoup de mal à lâcher ce satané stress. Je suis sur un mode « c’est trop beau pour être vrai, il va se passer une marde! ». Mais bon, j’espère que cela va passer tranquillement.

Les démarches commencent et les premières questions se posent. Notamment celle de préciser à nos très proches que nous avons eu recours au don de sperme pour cette FIV ou pas …

Au départ, on avait dit qu’on en parlerait d’emblée histoire que mon boy d’amour ne se prenne pas des tas de remarques blessantes sur les ressemblances lors de la naissance, mais j’ai tendance à penser que c’est très très personnel à notre enfant même si lui, sera tenu au courant bien sûr ! Dans notre couple, on n’aime pas du tout les secrets, les non-dits, j’ai beaucoup de mal à ne pas dire la vérité par exemple. Du coup, on ne sait plus trop ! 

Pour celles qui ont vécu, vivent ou se sont poser cette question, vous en pensez quoi ?

Merci pour vos avis, bises les girls